Les vitamines essentielles pour une grossesse en bonne santé

Les vitamines essentielles pour une grossesse en bonne santé

Pendant votre grossesse, bébé puise toutes les vitamines et minéraux nécessaire à sa croissance dans votre corps. Il est donc essentiel de prendre soin de votre alimentation. Si vous êtes enceinte ou en projet bébé, le meilleur conseil qu’on puisse vous donner est : adoptez une alimentation saine et équilibrée, qui vous apportent le plein de vitamines et répond aux besoins nutritionnels spécifiques de la grossesse. Plus facile à dire qu’à faire, vous me direz ?

Pas de panique ! La fabrique des mamans est là pour vous accompagner et vous guider pour vivre une grossesse épanouie !

Le bébé puise dans les nutriments fournis par la mère l’énergie pour sa croissance. Et il est vorace !  Les besoins nutritionnels pour certaines vitamines et minéraux doublent pendant la grossesse. L’expression : “manger pour deux pendant la grossesse” prend tout son sens…

L’idée générale est de ne surtout pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux. Pour cela, il faut prendre le temps de choisir les fruits et légumes de saison, de cuisiner des plats riches en nutriments, équilibrés, qui vous fournirons les nutriments nécessaires à la croissance de bébé 

Cependant, même une alimentation équilibrée ne peut pas toujours fournir tous les nutriments dont une femme enceinte a besoin. C’est pourquoi il est recommandé de prendre des vitamines de grossesse dès le projet bébé. Les vitamines prénatales sont formulées avec des nutriments essentiels pour la grossesse, tels que l’acide folique, le DHA et le zinc, pour aider à soutenir la santé de la mère et le développement du bébé.

 

Dans cet article, nous allons explorer les besoins nutritionnels spécifiques des femmes enceintes ou en projet bébé. Nous verrons quelles sont les recommandations officielles d’apport pour ces nutriments et les risques en cas de carence. Nous examinerons également les sources alimentaires à utiliser pour alimenter votre corps. Enfin nous parlerons de l’intérêt notre complément Prénatal pour les femmes enceintes.

Quelles sont les principales vitamines utiles pour la grossesse ?

La vitamine B9, la vitamine du début de grossesse

La vitamine B9 (terme qui regroupe les différentes formes de folates) est importante, surtout en début de grossesse car elle est impliquée dans la formation de la colonne vertébrale et du cerveau de l’embryon. La vitamine B9 elle est essentielle en préconception et pendant la grossesse. Il est donc conseillé d’en prendre dès le projet bébé, car bien souvent  quand on découvre la grossesse, il est trop tard pour tirer pleinement partie de ses bénéfices.

Les folates interviennent dans la synthèse de l’ADN, des protéines, la division et le développement cellulaire, la synthèse de certains neurotransmetteurs, le fonctionnement du système immunitaire, le cycle de la méthylation, l’élimination de l’homocystéine, et bien sûr la fermeture du tube neural du fœtus au tout début de la grossesse.

Les recommandations en vitamine B9

  • La haute autorité de santé (HAS) recommande que les femmes en âge de concevoir consomment au moins 400 microgrammes (mcg) d’acide folique par jour, idéalement avant de tomber enceinte.
  • Si une femme est enceinte ou planifie une grossesse, elle devrait consommer environ 600 à 800 mcg d’acide folique par jour.
  • Les femmes qui allaitent devraient consommer environ 500 mcg d’acide folique par jour pour soutenir la croissance et le développement du nourrisson.

Quels sont les risques en cas de carence de vitamine B9 ?

Une carence en vitamine B9 peut entraîner une anomalie importante de l’embryon et donc une fausse couche. Un déficit de vitamine B9 fait courir un risque de malformations graves. La plus connue est le spina bifida qui résulte de la non-fermeture de l’extrémité lombo-sacrée du tube neural. Une carence en vitamine B9 peut également entraîner des anomalies du développement du placenta, un retard de croissance du fœtus et une augmentation du risque de prématuré.

Selon les études menées en France, plus de la moitié des femmes en âge de concevoir ne consomment pas suffisamment de vitamine B9(1)

La vitamine B12, pour le développement du système nerveux

La vitamine B12 est un nutriment important pendant la grossesse car elle joue un rôle crucial dans le développement du système nerveux central du fœtus. Elle est nécessaire pour la formation des cellules sanguines et pour maintenir un système nerveux en bonne santé. La vitamine B12 aide également à prévenir certaines anomalies congénitales, telles que les défauts du tube neural, qui peuvent causer des problèmes de santé graves chez le bébé.

Les recommandations nutritionnelles en vitamine B12

  • Les besoins journaliers en vitamine B12 des femmes enceintes sont de 4,5µg
  • Chez les femmes végétariennes, ces besoins passent à 10µg

Quels sont les risques en cas de carence de vitamine B12 ?

Les carences en vitamine B12 chez les femmes enceintes peuvent entraîner des complications, telles que l’anémie et une augmentation du risque de fausse couche. Certains nourrissons ayant subi des carences en vitamine B12 peuvent présenter une atrophie cérébrale.

Une carence en vitamine B12 pourrait agir sur les fonctions cognitives du bébé. Selon l’étude menée par Jean Golding et publiée en décembre 2020 dans la revue anglaise Nutrition Research (2) : “plus de 10 ans après la naissance, certains enfants affectés par des carences de vitamine B12 pendant la grossesse gardent certaines capacités cognitives inférieures”.

 

Du côté de la maman, cela pourrait entraîner une anémie, des troubles de la mémoire ou encore des problèmes neurologiques.

La vitamine B6 pour réduire les nausée 

La vitamine B6, également connue sous le nom de pyridoxine, est un nutriment important pendant la grossesse pour plusieurs raisons. Elle joue un rôle crucial dans le développement du cerveau et du système nerveux du fœtus, ainsi que dans la formation des globules rouges.

La vitamine B6 est également importante pour la régulation de l’humeur et du sommeil, qui peuvent être perturbés pendant la grossesse. Elle peut aider à soulager les nausées et les vomissements associés à la grossesse, ainsi que les crampes musculaires et les douleurs menstruelles.

Elle est nécessaire à l’absorption du magnésium, elle peut également aider à prévenir certaines complications de grossesse, telles que la pré-éclampsie et la croissance intra-utérine retardée.

Les recommandations d’apport en vitamine B6

En France, les apports nutritionnels conseillés (ANC) en vitamine B6 pour les femmes enceintes sont de 1,8 mg par jour.

Quels sont les risques en cas de carence de vitamine B6 ?

 

  • Nausées et vomissements : la vitamine B6 est connue pour aider à réduire les nausées et les vomissements pendant la grossesse, et une carence peut aggraver ces symptômes.
  • Anémie : la vitamine B6 est nécessaire à la production de globules rouges, et une carence peut entraîner une anémie chez la mère et un risque accru de faible poids de naissance chez le bébé.
  • Développement cérébral : la vitamine B6 est importante pour le développement du cerveau et du système nerveux du fœtus, et une carence peut augmenter le risque de troubles du développement neurologique.
  • Pré-éclampsie : une carence en vitamine B6 peut augmenter le risque de pré-éclampsie, une complication potentiellement grave de la grossesse caractérisée par une hypertension artérielle et des dommages aux organes.

La choline

On parle de plus en plus souvent de l’importance de la choline pour la grossesse, et à juste titre. La choline est nécessaire à la formation et au développement du cerveau et du système nerveux du fœtus. Elle contribue également à la prévention de certains troubles du développement fœtal, tels que les anomalies du tube neural et les malformations cardiaques.

Dans certains pays, un apport supplémentaire en choline est systématiquement prescrit aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. C’est le cas aux États-Unis par exemple, mais pas en France. Cette substance est également proposée en traitement d’appoint des problèmes de digestion et de constipation.

Enfin, des études suggèrent que la choline peut avoir des effets positifs sur la cognition, la mémoire et l’humeur chez la mère, ainsi que sur la santé future de l’enfant(3).

Les recommandations d’apport en Choline

À ce jour, il n’existe pas de recommandation officielle d’apport en choline pour les femmes enceintes en France. Cependant, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) recommande un apport de choline de 400 mg/jour pour les femmes enceintes. 

Quels sont les risques en cas de carence en Choline ?

Pendant la grossesse, une carence en choline chez la mère provoque des anomalies dans le développement du cerveau de l’enfant, qui peuvent avoir des répercussions graves et durables.

Les Omega-3, pour le développement du cerveau de bébé

Bien qu’il ne soient pas des vitamines de grossesse, les acides gras oméga-3 sont importants pendant la grossesse. En particulier le fameux DHA, dont on vous parle souvent dans ce blog. Lisez notre article sur le sujet.

Les bénéfices des Omega-3 sont très nombreux :

  • Développement du cerveau et des yeux du fœtus : Les oméga-3 sont importants pour le développement du cerveau et des yeux du fœtus, en particulier au cours des deux derniers trimestres de la grossesse.
  • Prévention des complications de la grossesse : La consommation d’oméga-3 peut réduire le risque de certaines complications de la grossesse, telles que la prééclampsie, le travail prématuré et le faible poids de naissance.
  • Santé cardiovasculaire : Les oméga-3 sont également bénéfiques pour la santé cardiovasculaire de la mère et du fœtus, car ils peuvent réduire le risque de maladies cardiovasculaires chez la mère et améliorer la fonction cardiaque chez le fœtus.
  • Réduction de l’inflammation : Les oméga-3 ont des propriétés anti-inflammatoires, ce qui peut être bénéfique pendant la grossesse car l’inflammation peut être un facteur de risque pour certaines complications.

Les recommandations d’apport en oméga-3

En France, il n’y a pas de recommandations spécifiques pour la consommation d’oméga-3 pendant la grossesse. Cependant, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) recommande une consommation d’au moins deux portions de poisson par semaine, dont une portion de poisson gras (saumon, maquereau, hareng, sardines, etc.), en raison de leur teneur en oméga-3.

Pour les femmes enceintes, il est recommandé de limiter leur consommation de certains poissons, comme le thon, qui peut contenir des niveaux élevés de mercure, un contaminant environnemental potentiellement dangereux pour le développement du fœtus. Pour aider les femmes enceintes à avoir leur apport en oméga 3 et notamment en DHA, La fabrique des mamans a développé une gamme de barres nutritionnelles enrichies en DHA.

Quels sont les risques en cas de carence en omega-3?

Une carence en oméga-3 pendant la grossesse peut augmenter le risque de complications telles que la prééclampsie, le travail prématuré et le faible poids de naissance. En outre, une carence en oméga-3 peut avoir des conséquences négatives pour la santé cardiovasculaire de la mère et du fœtus, car les oméga-3 peuvent aider à réduire le risque de maladies cardiovasculaires chez la mère et améliorer la fonction cardiaque chez le fœtus.

Les oméga-3 ont également des propriétés anti-inflammatoires, et une carence peut donc augmenter le risque d’inflammation et de maladies chroniques associées à l’inflammation, comme les maladies cardiaques, le diabète et certains types de cancer.

Vitamine D pour le squelette de bébé

La vitamine D est essentielle au métabolisme osseux et à l’absorption du calcium. Elle joue également un rôle important au sein du système immunitaire et dans la sécrétion de l’insuline (hormone qui permet de faire baisser le taux de sucre dans le sang).

Même si l’exposition aux UV permet la synthèse de la vitamine D, celle-ci est souvent insuffisante.

Quelles sont les recommandations d’apport en vitamine D chez la femme enceinte en France ?

Les apports recommandés en vitamine D chez les femmes enceintes en France sont de 10 microgrammes (400 UI) par jour.

Quels sont les risques en cas de carence de vitamine D

Une carence en vitamine D chez les femmes enceintes peut entraîner plusieurs risques pour la santé, tant pour la mère que pour le fœtus.

  • Risque accru de prééclampsie : La prééclampsie est une complication de la grossesse qui peut entraîner une hypertension artérielle et des dommages aux organes. Des études ont montré que les femmes ayant des niveaux bas de vitamine D ont un risque accru de développer une prééclampsie.(4)
  • Risque accru de diabète gestationnel : Le diabète gestationnel est un type de diabète qui se développe pendant la grossesse. Des études ont suggéré que les femmes ayant des niveaux bas de vitamine D ont un risque accru de développer un diabète gestationnel.
  • Risque accru d’infections : La vitamine D est importante pour le fonctionnement du système immunitaire. Une carence en vitamine D peut augmenter le risque d’infections chez la mère et le fœtus.
  • Risque accru de complications chez le fœtus : Une carence en vitamine D peut entraîner un retard de croissance intra-utérin, un risque accru de naissance prématurée, un risque accru d’infections et un risque accru de malformations congénitales.
  • Risque d’obésité. Une étude menée par la Keck School of Medicine de l’Université de Sud-Californie et publiée par Pediatric Obesity a mis en évidence le lien qu’il existe entre carence en vitamine D pendant la grossesse et le risque d’obésité. Leurs résultats ont montré que les enfants nés d’une mère carencée sont, à six ans, en surpoids par rapport aux autres enfants. « A l’âge de six ans, les enfants nés de ces mères avaient un tour de taille plus large d’environ 1,25 centimètre et 2% de graisse corporelle en plus, en comparaison aux enfants des mères non carencées. »

Une supplémentation pourra être envisagée après un dosage sanguin : renseignez-vous auprès de votre sage-femme ou de votre gynécologue 

La vitamine C pour l’absorption du fer

La vitamine C présente de nombreux bénéfices pour la grossesse :

  • Rôle antioxydant : La vitamine C est un antioxydant qui protège les cellules contre les radicaux libres qui peuvent causer des dommages à l’ADN. Pendant la grossesse, l’augmentation des niveaux d’hormones et de stress oxydatif peut augmenter la production de radicaux libres, ce qui peut être réduit par l’apport en vitamine C.
  • Système immunitaire : La vitamine C est importante pour maintenir un système immunitaire fort pendant la grossesse. Elle contribue à la formation des globules blancs et des anticorps qui aident à combattre les infections.
  • Absorption du fer : La vitamine C aide à l’absorption du fer, un autre nutriment important pendant la grossesse, dans l’organisme. Cela peut aider à prévenir l’anémie chez la femme enceinte.
  • Développement du fœtus : La vitamine C est également importante pour le développement du fœtus, en particulier pour la formation des os, des dents et du tissu conjonctif.

Nos barres nutritionnelles sont naturellement riches en vitamine C, grâce à un extrait d’acérola (baie rouge très riche en vitamine C).

Quelles sont les recommandations d’apport en vitamine C chez la femme enceinte en France ?

 En France, les apports conseillés en vitamine C pendant la grossesse sont de 110 mg par jour.

Quels sont les dangers d’un manque de vitamine C ?

Une carence en vitamine C pendant la grossesse peut avoir des conséquences graves pour le cerveau du fœtus souligne une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Copenhague (4). Une supplémentation du bébé en vitamine C, après la naissance, ne permettra pas d’inverser ou d’effacer les lésions cérébrales. Une carence en vitamine C, même marginale chez la mère retarde l’hippocampe fœtal empêchant un développement optimal du cerveau.

Un carence en vitamine C peut également entrainer un anémie,  la vitamine C aide à l’absorption de fer. La vitamine C est importante pour le système immunitaire et une carence peut augmenter le risque d’infections chez la mère et le fœtus.

Le Calcium pour le squelette de bébé 

Le calcium est un nutriment essentiel pour la croissance et la santé des os et des dents, mais il est également très important pendant la grossesse. Voici quelques-uns des bénéfices du calcium pour la grossesse :

  1. Développement osseux du fœtus : Le calcium est crucial pour le développement des os et des dents du fœtus, surtout au cours du troisième trimestre.
  2. Prévention de l’hypertension artérielle gravidique : Le calcium peut aider à prévenir l’hypertension artérielle gravidique, une complication de la grossesse caractérisée par une tension artérielle élevée et des taux élevés de protéines dans l’urine.
  3. Réduction du risque de prématurité : Des niveaux adéquats de calcium peuvent aider à réduire le risque de naissance prématurée.
  4. Prévention de l’ostéoporose : Pendant la grossesse, le corps de la femme enceinte fournit le calcium nécessaire au développement du fœtus, ce qui peut augmenter le risque de perte de masse osseuse chez la mère. Des apports suffisants en calcium peuvent aider à prévenir l’ostéoporose chez la mère après l’accouchement.

Quelles sont les recommandations d’apport en calcium chez la femme enceinte en France ?

Les recommandations d’apport en calcium pour les femmes enceintes en France sont de 1000 mg par jour.

Quels sont les dangers d’un manque de calcium ?

Un manque de calcium peut avoir des conséquences néfastes pour la femme enceinte, car le corps de la mère a besoin de calcium pour le développement osseux du fœtus. Voici quelques-uns des risques associés à un manque de calcium :

  1. Ostéoporose : une carence prolongée en calcium peut augmenter le risque de développer une ostéoporose, une maladie caractérisée par une diminution de la densité minérale osseuse et une fragilité accrue des os.
  2. Hypocalcémie : une carence en calcium peut entraîner une diminution du taux de calcium dans le sang, ce qui peut provoquer des symptômes tels que des crampes musculaires, des spasmes, des picotements ou engourdissements dans les doigts et les orteils, ainsi qu’une diminution du rythme cardiaque.
  3. Hypertension artérielle : un apport insuffisant en calcium peut augmenter le risque d’hypertension artérielle.
  4. Prééclampsie : un manque de calcium chez les femmes enceintes peut augmenter le risque de développer une prééclampsie, une complication de la grossesse caractérisée par une hypertension artérielle et des taux élevés de protéines dans l’urine

Le fer pour apporter de l’oxygène

Le fer est un nutriment essentiel pour la femme enceinte car il contribue à la formation des globules rouges et du placenta. Pendant la grossesse, les besoins en fer augmentent car la quantité de sang dans le corps de la femme augmente pour nourrir le fœtus.

Le fer est également important pour le développement du cerveau et du système nerveux du fœtus, ainsi que pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Il est donc crucial de maintenir des niveaux adéquats de fer pendant la grossesse pour assurer une croissance et un développement sains du fœtus.

Quelles sont les recommandations d’apport en fer chez la femme enceinte en France ?

En France, les recommandations d’apport en fer pour les femmes enceintes sont de 30 mg/jour, soit deux fois plus que les besoins en fer des femmes non enceintes.

Notre barre gourmande Energie chocolat noir apporte 4,5 mg de fer, soit 15% de vos besoins journaliers.

Quels sont les dangers d’une carence en fer ?

Une carence en fer pendant la grossesse peut entraîner une anémie ferriprive chez la mère et des conséquences pour le fœtus, notamment un risque accru de naissance prématurée, de faible poids de naissance et de retard de croissance intra-utérin. Cela peut également augmenter le risque de complications pendant l’accouchement et augmenter le risque d’infections post-partum.

L’iode

L’iode est un nutriment essentiel nécessaire à l’organisme en petites quantités pour produire les hormones thyroïdiennes. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que l’iode soit ajoutée au sel pour prévenir les problèmes causés par le manque d’iode. Pendant la grossesse, les femmes enceintes ont besoin de plus d’iode, ce qui accroît le risque de carence.

Quelles sont les recommandations d’apport en Iode chez la femme enceinte en France ?

En France, les recommandations pour l’apport en iode pendant la grossesse sont de 250 µg/jour, selon le Programme National Nutrition Santé (PNNS) de 2019. C’est presque le double par rapport à une personne non-enceinte.

 

Quels sont les dangers d’une carence en iode ?

Les principaux risques d’une carence en iode pour les femmes enceintes et leur nourrisson sont :

  • Retard mental et de croissance chez le fœtus et le nourrisson
  • Hypothyroïdie, qui peut entraîner une prise de poids, une fatigue, une baisse de la température corporelle, une constipation, une peau sèche, des cheveux cassants et une perte de mémoire
  • Goitre, une augmentation de la taille de la glande thyroïde qui peut entraîner des problèmes de respiration et de déglutition
  • Troubles de la fertilité et de la libido chez les femmes
  • Perturbations du cycle menstruel

Sous quelle forme consommer les vitamines de grossesse ?

La meilleure source de vitamines reste votre alimentation. Veillez donc à composer des assiettes colorées, à préparer des recettes intégrant des fruits et légumes de saison. Intégrez les vitamines au maximum dans votre alimentation.

Notre Guide regorge de recettes toutes plus gouteuses les unes que les autres !

Le moyen le plus sûr d’éviter toute carence en vitamines pendant votre grossesse reste de faire appel à un complément nutritionnel.

Nos compléments alimentaires sous forme de gummies peuvent soutenir votre alimentation et vous aider à compléter vos apports. Ils ne se substituent pas à un régime alimentaire sain.

Une autre alternative ? Les barres de La Fabrique des Mamans qui contiennent notamment de la vitamine B9 et de la vitamine C, du fer ou du DHA sont très utile pour vous aider à combler vos besoins pendant cette période très gourmande en vitamines !

N’hésitez pas à échanger avec un professionnel de santé en cas de doute.

 

(1) Étude individuelle nationale des consommations alimentaires 3 (INCA 3), Anses, Juin 2017

 

(2) Maternal prenatal vitamin B12 intake is associated with speech development and mathematical abilities in childhood

(3) Shawn et al. (2019), Zeisel et al. (2010), Wozniak et al. (2018).

(4) Low maternal vitamin D status in pregnancy increases the risk of childhood obesity

Bodnar, L.M., Simhan, H.N., Powers, R.W., Frank, M.P., Cooperstein, E., Roberts, J.M. (2007). High prevalence of vitamin D insufficiency in black and white pregnant women residing in the northern United States and their neonates. Journal of Nutrition, 137(2), 447-452. doi: 10.1093/jn/137.2.447

(4) Maternal Vitamin C Deficiency during Pregnancy Persistently Impairs Hippocampal Neurogenesis in Offspring of Guinea Pigs – Pernille Tveden-Nyborg